Une Aire Terrestre Éducative à Arleuf

Retour à la liste

Inauguration d'une classe pilote pour les ATE

à Arleuf (58)

En pleine émergence dans la région, les Aires Terrestres Éducatives (ATE) confient la gestion participative d’une parcelle en zone naturelle à des élèves.

C’est une démarche pédagogique qui a pour but de sensibiliser les élèves de cycle 3 et 4 (du CM1 à la 3e) à la préservation de leur territoire et de sa biodiversité. Elle permet également de faire connaissance avec les acteurs impliqués sur ce secteur. Ainsi, la démarche s’inscrit pleinement dans les dimensions pédagogiques et civiques de l’enseignement.
En Bourgogne-Franche-Comté, la direction régionale de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) a délégué la coordination du réseau des Aires Terrestres Éducatives et l’animation de ce dispositif à l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) Bourgogne-Franche-Comté, en étroite relation avec ses partenaires.

Les trois piliers des Aires Terrestres Éducatives :

  1. Connaître et acquérir des connaissances sur le patrimoine naturel et culturel
  2. Découvrir le territoire et ses acteurs
  3. Transmettre des savoirs et gérer un patrimoine commun préservé

L'inauguration

Le 5 juillet 2021, les élèves de l’école d’Arleuf ont présenté leur Aire Terrestre Éducative (ATE) récemment labellisée, ainsi que leurs projets pour l’année prochaine.
À cette occasion, ils ont hissé fièrement le drapeau de l’une des premières Aires Terrestres Éducatives, en Bourgogne-Franche-Comté !
Famille, parents, élus et structures partenaires étaient présents pour ces moments d’échanges et pour l’inauguration de cette ATE, à Arleuf.

Les élèves de l'école d'Arleuf
Panneau d'entrée de l'ATE
Inventaire réalisé par les élèves
Utilisation d'une clé de détermination

Témoignages

Martine Berthault, l’enseignante

« Nous avons travaillé avec la classe des CE/CM à l’école d’Arleuf (15 élèves), dont des élèves de CE1, bien que ce projet s’adresse plutôt à des plus grands. Les élèves ont travaillé avec deux intervenantes : Colombe Baucour du Parc naturel régional (PNR) du Morvan et Cécile Forest du Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) de Bourgogne.
Sur l’Aire Terrestre Éducative, nous avons travaillé une demi-journée par mois avec les deux intervenantes et dans le cadre de l’école plusieurs fois par mois.
Et puis, il y avait aussi tout un travail en classe : de compte-rendu, de photographie, de production d’écrit, de travail avec clé de détermination, d’inventaire des plantes de la fontaine Ora, de proposition de solution…

En fin d’année à la suite de notre candidature, nous avons reçu la labellisation de notre Aire Terrestre Éducative. C’est le début d’un projet qui va continuer les autres années avec les élèves déjà impliqués dans la classe. Il y a des élèves qui partent au collège, mais les autres restent. Avec eux nous allons continuer le projet avec d’autres problématiques à définir avec les élèves, car cette Aire Terrestre est aussi gérée par les élèves : c’est-à-dire qu’ils décident de ce qui s’y passe, si on coupe, si on ne coupe pas, si on plante, si on ne plante pas… Et qu’est-ce qu’on y fait pour améliorer la biodiversité ?
En début d’année prochaine, ce sont eux qui vont définir des projets et continuer l’aventure.

Pour conclure, je voulais remercier tous les intervenants, la municipalité d’Arleuf et surtout les élèves qui se sont vraiment beaucoup impliqués dans ce projet. »

Quelques élèves participants à l’ATE présents

Votre ressenti sur le projet ?

« On venait plusieurs fois par mois. C’était difficile d’apprendre les types de végétaux et de les retenir surtout pour en faire des inventaires. »

« Moi je suis super contente, j’aime la nature depuis toute petite, moi ça me plaît. »

« Ce n’est pas facile de déterminer les arbres, les plantes et pas se mélanger parce que par exemple ils se ressemblent, mais ce n’est pas de la même couleur, donc on peut confondre facilement. Maintenant, j’arrive à les reconnaître, l’Aubépine par exemple parce que ça a une forme de feuilles un peu bizarre et ça a des épines. »

« Moi je dirai à quelqu’un d’autre de le faire parce que s’il aime bien la nature, ça pourrait vraiment lui plaire. »

Votre ressenti sur les lieux de l’ATE ?

« Le calme. »

« Cachée avec les arbres, un peu un endroit magique avec le bruit, c’est un endroit un peu comme si on faisait une cour de récréation ici, mais on travaille quand même. C’est bizarre à expliquer. »

« Pour moi, c’est relaxant, parfois même on entend les grenouilles parce que juste à côté, il y a l’étang et les oiseaux. »

« Je suis dans une bulle, c’est un peu comme une activité pour moi. »

Les deux intervenantes

Colombe Baucour, Parc naturel régional du Morvan

« Mon rôle en tant que chargée de mission éducation à l’environnement au Parc naturel régional du Morvan et référente du projet, était d’accompagner les élèves dans leur réflexion, dans leur découverte… et d’essayer de les guider. Mais pour autant, et bien ce sont vraiment eux, en définitif, qui ont pris toutes les décisions. C’est un très beau projet au service de l’appropriation du territoire. Ce projet donne aussi l’occasion aux enfants d’agir concrètement sur leur Aire Terrestre et donc le but de tout ça : c’est aussi que ça puisse leur donner envie d’agir ailleurs par la suite. »

Cécile Forest, CEN Bourgogne

« Colombe a fait appel à moi en tant que chargée de mission au Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne (CENB) pour l’accompagner dans ce projet. J’ai ainsi pu intervenir durant l’année scolaire auprès de la classe de CE-CM de l’école d’Arleuf. J’ai également épaulé les élèves, Martine et Colombe dans la conception des séances. C’était très stimulant de pourvoir échanger et co-construire ensemble ce projet. Une expérience très enrichissante et un beau partenariat mis en place. »


Pour en savoir plus sur les Aires Terrestres Educatives

Référente pour la thématique Éducation à l’Environnement et Développement Durable (EEDD) au sein de l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) et animatrice du réseau des Aires Terrestres Éducatives (ATE) en Bourgogne-Franche-Comté : Héloïse Le Mené